Rencontre avec un champion Cyril Sancier

  • Pour commencer , parle nous des disciplines que tu as pratiqué à haut niveau ?

Cyril SANCIER:

J’ai toujours pratiqué que la fosse universelle

 

  • A quel âge as tu débuté ? 
 

Cyril SANCIER:

J’ai commencé à tirer vers l’âge de 12 ans sur les balloches accompagné de mon père et de mes oncles, qui m’ont initié. Le ball trap est tout de suite devenu une passion qui ne m’a jamais quitté. Puis j’ai pris ma première licence en 1998.

 

  • Peux tu nous donner ton palmarès toutes disciplines confondues ?

Cyril SANCIER:

Quand j’ai commencé à tirer je ne faisais principalement que de l’entrainement et cela pendant des années puis je suis venu à la compétition progressivement en gagnant quelques championnats de ligues me permettant de monter dans les catégories, mais sans grand succès en parallèle et en 2015 de graves problèmes de santé m’ont écarté pendant 2 ans du ball trap.

Quand j’ai pu reprendre le tir mon approche de ce sport avait totalement changé et en une année j’ai commencé à enchainer ce qui était pour moi de grosses performances comme des 98 99 voir 100/100 sur des 100 plateaux puis quelques podiums en grand prix avec de bons scores comme 192 etc… Je suis ensuite rentré club France puis équipe de France avec un 193 au championnat de France en 2019. Enfin champion du monde en 2020 avec un 196 en Italie et 25 en finale.

Tu l’as compris Michel je ne suis qu’un modeste tireur mais qui crois en ses rêves !

 

 

  • Combien d’entraîneurs as tu eu dans ta carrière : ?

Cyril SANCIER:

Je pense être un autodidacte qui a appris en observant les meilleurs et en développant mes propres sensations, mais je dois dire que ces 2 dernières années 3 personnes m’ont beaucoup aidé tant sur le plan technique que psychologique, je parle de mes 3 amis Jean Philippe ROYERE, Michel ALVES et le docteur Richard SAINT GERMAN. Je les remercies .

 

 

  • Tes clubs successifs ?

Cyril SANCIER:

Le club de Borreze Dordogne, le BTC Aredien haute vienne, le BTC Ychoussois Landes que j’adore !

 

 

  • Combien de temps tu concentres au tir par semaines ?

Cyril SANCIER :

En règle générale 125 plateaux à l’entrainement le samedi et 100 plateaux en concours le dimanche avec une coupure pendant l’hiver.

 

 

  • Si tu dois choisir ton meilleur souvenir , lequel garderas tu ?

Cyril SANCIER :

Evidement ce titre de champion du monde restera à jamais gravé dans ma mémoire mais en toute honnêteté mon meilleur souvenir sera cette belle revanche sur la vie que le ball trap m’a permis d’avoir après mes problèmes de santé.

 

  • Ton pire souvenir ?

Cyril SANCIER:

D’avoir été obligé d’arrêter le ball trap pendant 2 ans consécutifs.

 

  • Pendant ce confinement quel est ta méthode d’entrainement ?

Cyril SANCIER:

Garder une activité physique régulière comme l’indique notre médecin Richard afin d’entretenir le bien être intérieur, sur le plan technique malheureusement pas grand-chose à faire sauf à visionner des vidéos et répéter ses gammes en épaulant son fusil de temps à autres.

 

. As tu eu un modèle qui t’a inspiré tout au long de ta carrière ?

Cyril SANCIER:

Quand j’ai commencé à tirer Jean Michel LUCAS a été une source d’inspiration pour moi et depuis quelques années Jean Philipe ROYERE est pour moi un modèle de tir par sa préparation , sa position ainsi que sa gestuelle

 

  • Quels sont tes perspectives d’avenir ?

Cyril SANCIER :

J’aimerais m’engager d’avantage sur la fosse olympique mais je commence à vieillir alors nous verrons bien !

En tous cas après un titre de champion du monde certains auraient pu dire « on peut mourir tranquille »au contraire je pense que ce n’est que le début, la victoire a un goût addictif !  Il faut être ambitieux et croire en ses rêves comme l’était notre icône nationale Michel CARREGA.

Au plaisir de te revoir très vite Michel amitiés Cyril.

 

Merci à toi , d’avoir répondu à mon invitation , j’étais déjà venu vers toi au mois de mars pour participer à cette rubrique , mais tu n’avais pas eu envie d’être mis en lumière chose que j’ai respecté bien évidemment .Depuis il s’est beaucoup de choses , la première c’est que j’ai eu la chance de te rencontrer à Pierrefeu et je ne suis pas étonné que tu sois ami avec Jean Philippe Royère car vous avez énormément de point en commun , tu es un champion très abordable , et on a envie de venir vers toi et ton titre est à la hauteur du personnage .La deuxième bien évidement et ton titre de champion de monde cet été en Italie et ce souvenir restera impérissable car Jean Philippe m’a appelé après ton titre et quand je vous ai eu au téléphone j’ai eu le sentiment d’être un privilégié de partager ça avec vous et ceci restera un de mes plus grands moments depuis la tenue du site.

J’ai insisté pour que tu répondes à mon questionnaire car ta place est ici au milieu de tous ses grands champions et je te remercie infiniment de l’avoir fait. Je te remercie également d’être venu nous voir à Privas avec Jean Phi et Steph (par contre Steph vous étiez pas obligés 🙂 ) , on a passé un super moment notamment grâce au diabolique Steph 🙂  , vous avez honorés notre stand par votre présence. Je te dis à bientôt j’espère et quand tu es vers chez nous , la porte tes grande ouverte. Amitiés. Michel 

Partager via :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.