Retour

Avis de décès

Publié le 07 janvier 2016

Bonjour à tous,

Vous trouverez ci-dessous un message reçu hier de Patrick pour m’annoncer le décès d’un grand tireur.

Voici donc son mail:

Bonjour Sébastien, c’est avec beaucoup de peine que je vous annonce le départ un grand tireur en la personne de Max RIGAL
tireur bien connu et très apprécié sur tous les pas de tir.

C’était une pointure dans le Ball Trap en olympique surtout et en universelle !
Adieu Max
Patrick Vergain

 

Je présente mes sincères condoléances à ses proches.

Sébastien Royer

 

12 commentaires

  1. bidaud sébastien dit :

    ce livre qu’il a écrit et qu’il a dédicacé à mon père.malgré qu’on le voyait tous les weekends,c’était une “fierté” de rencontrer des personnes comme ça
    SALUT MAX

  2. bidaud sébastien dit :

    bonjour,c’est avec une grande tristesse que j’apprends cette mauvaise nouvelle.
    MAX m’a “donné” énormement de conseils pour le tir,me dévoilait mes défauts pour mes premières années de ball-trap.il était toujours présents pour marquer une planche au TAVJ.
    MAX,c’était une sympathie hors norme,toujours accompagné de sa chienne.
    SALUT MAX

  3. Petel Herve dit :

    Un grand respect pour ce Monsieur du tir que j’ai eu la chance de côtoyer et qui m’a donné tant de bons conseils sur le stand de Sainte Catherine.
    Au revoir Monsieur Max. On ne vous oubliera pas.

  4. juan dit :

    R.I.P MAX tu seras toujours présent parmi nous

  5. juan dit :

    R.I.P MAX tu seras toujours présent parmi nous.

  6. gilles.buffenoir dit :

    Beaucoup de tristesse c’est une mémoire du ball trap qui s’en va, il a été mon formateur et m’a donné la passion, ce fut un honneur de rencontrer Max RIGAL , une chance.
    Que de bons souvenirs sur le stand de Pollionnay et ailleurs.
    Max Rigal continuera à nous donner de précieux conseils il a écrit un livre
    « Ball-trap et tir de chasse »
    Sincères condoléances à sa fille Sandrine et à sa famille

  7. RIVAT Aymé dit :

    Immense honneur d’avoir été “pouller” par ! MONSIEUR ! MAX. Ciao ! mi amici.

  8. MORESTAIN Jean François dit :

    C’est avec peine et un immense respect que je m’incline devant la mémoire de Max. Grand tireur, c’était aussi un grand formateur.Je lui dois mon initiation à la F.O lorsqu’il tenait le stand de POLLIONNAY.Il était très aimé et respecté par le corps arbitral que j’ai l’honneur de représenter,et que je tiens à associer à cet hommage.

  9. HEMAIN Guy dit :

    Pour accompagner ma tristesse, je me contenterai de retranscrire l’hommage rendu à MAX lors de la remise du mérite Fédéral en 1999.
    Mesdames, Messieurs,
    Des les premières lignes, vous aurez tôt fait de reconnaître la personne que je souhaite honorer aujourd’hui, ce qui prouve à quel point il le mérite.
    C’est une figure du ball-trap, un personnage, pour ne pas dire le ball-trap à lui tout seul !
    Il tutoyait déjà les podiums, alors que bon nombre d’entre nous affrontait la grammaire.
    Il s’est frotté à toutes les disciplines de notre sport, et s’il fût même un fervent du « vivant », dans les années 60, c’est cependant la fosse qui fut, et demeure, la « maîtresse » qu’il ne cessera jamais d’aimer.
    Il anima, et fit les beaux jours du stand de Pollionnay, pendant une dizaine d’années.
    C’est d’ailleurs pendant cette période qu’il affirma la richesse pédagogique qu’on lui connaît. Qui n’a pas, en effet, bénéficié des conseils généreux et avisés de ce « professeur » à la verve intarissable et colorée ?
    Durant ces trente dernières années, il a servi notre sport avec passion et assiduité, ce dernier le lui a d’ailleurs rendu, pour le plaisir de tous.
    Citer son palmarès me paraît fastidieux, je me contenterai donc de ces dernières années :
    ? Champion de France FU 1995 et 1996
    ? Vice champion de France en 1997
    ? Médaille de bronze au Championnat du Monde en 1997
    ? etc. etc.
    Pour ne parler que de l’homme, sa culture, son éducation et sa grande lucidité, en font un solide compagnon que l’on a plaisir à côtoyer, même et surtout s’il s’autorise à vous dire ce qu’il pense !
    Je conclurai en disant : Pour un coup de main, ou un « coup de gueule », on peut compter sur Max RIGAL en toute circonstance.
    Pour toutes ces raisons, et bien d’autres encore, je ne laisserais à personne le plaisir et la joie de lui remettre le Mérite Fédéral de la Fédération Française de Ball-trap.

    Saint Didier sous Riverie le 27 juin 1999

  10. Salvador Patrick dit :

    Un hommage à ce grand Monsieur qui n’était jamais avare de conseil et qui partageait sans compter sa bonne humeur
    Tu as marqué une étape de ma vie de tireur et je ne t’oublierai jamais.
    Repose en paix

  11. RHUGUET Xavier dit :

    Au Revoir Monsieur. Toutes mes condoléances à sa famille.

  12. NIQUET Gérard dit :

    Effectivement c’est un Grand Monsieur dans le monde du ball trap qui vient de partir, toujours un conseil, un avis sur la manière de tirer un plateau…et de grands coups de gueule qu’on acceptaient tous car ils étaient justifiés !!! Tchao Max

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

« Retour aux actualités